Les défis de la consolidation démocratique face à la crise économique et sociale en Tunisie

03 Mars 2018

Depuis la Révolution, la Tunisie traverse une crise économique et sociale sans précédent. Au lieu de se résorber avec les élections d’institutions représentatives et stables, cette crise semble se poursuivre, s’aggraver même. Elle se déploie dans un champ de forces politique qu’elle contribue à façonner et dont elle subit, en même temps, l’influence.

L’objectif de la conférence est de présenter et discuter de l’économie politique de la crise économique et sociale durant cette période et les voies possibles pour remettre la Tunisie sur la voie de la relance économique, de la réponse aux objectifs socio-économiques de la Révolution et de la fondation d’une démocratie prospère.

La conviction partagée par les conférenciers est que la détérioration de la situation économique et sociale ne peut se comprendre sans l’inscrire dans le cadre de « l’économie politique de la crise », les rapports qui régissent L’Etat, les institutions et les différents acteurs sociaux.

Co-organisée par le Cercle Kheireddine et l’Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts, cette rencontre a pour ambition de présenter et discuter des traits caractéristiques de la crise actuelle, des raisons qui font la défaillance du nouveau système politique et, enfin, des voies qui permettraient le renouveau.

 

Programme :

· 9h-9h30 : Accueil et inscription des participants, Café de bienvenue

· 9h30-9h35 Mot de bienvenue de Monsieur Abdelmajid Charfi, Président de l'Académie tunisienne des sciences‚ des lettres et des arts Beït Al-Hikma

· 9h35-9h45 Introduction par madame Mounira Chapoutot-Remadi et Monsieur Ahmed Smaoui (modérateur de la rencontre)

· 9h45-10h35 Conférences de Mahmoud BEN ROMDHANE et Hédi LARBI « Les traits majeurs de la crise économique et sociale actuelle et ses liens avec les institutions et les acteurs »,

· 10h35-11h- Conférence de Sadok BELAID « les conditions institutionnelles et politiques d’une sortie de crise et d’un renouveau ».

· 11h-12h15- Débat avec les présents