JEUDI 15 JUIN 2017 à 22 h à la salle « Le Mondial » à Tunis"BEYS ET JOUMHOURIYA" DE RAJA FARHAT

08 Juin 2017

Le Cercle Kheireddine présente, le jeudi 15 juin 2017 à  22 h au cinéma « Le Mondial » à Tunis le nouveau spectacle de Raja Farhat : "

1957-2017

60 eme année de République

Beys et Joumhouria

Spectacle documentaire de 100 minutes

Ecriture et réalisation de Raja Farhat

Depuis 2012, nous déroulons le grand récit de notre mémoire tunisienne  du XXème siècle

A travers les spectacles Bourguiba joués plus de deux cent fois en Tunisie et dans le Monde, notre compagnie  a pu communier avec les générations de notre public et partagé  d’intenses moments de redécouverte de l’histoire occultée ,dereconquête de notre combat  perpétuel pour la liberté , la dignité et la modernité.

L’élite populaire universitaire et intellectuelle des années trente,  avait  su allier le projet de libération  nationale et de réforme profonde de notre société entravée par des siècles  d’ignorance et de misère et  appelé les tunisiens  à renouer avec les séquences  et les figures  lumineuses de la culture  millénaire de cette terre.

L’indépendance  arrachée  de haute lutte en 1956 imposait à  ce mouvement conduit par Bourguiba  d’accélérer la marche forcée du progrès et à réaliser  une à une les promesses  faites au peuple  au Congrès de Sfax en novembre 1955 :Une nouvelle constitution , une justice réunifiée , une armée nationale, une nouvelleéconomie , l’école pour tous les enfants, la santé publique  et l’égalité en droit pour femmes tunisiennes.

Vers la république !

L’Assemblée  constituante élue ,formée par une majorité  du   Néo Destour et de l’UGTT devint un foyer législatif créatif  . Elle dota le pays des institutions et des lois  nécessaires à la grande réforme  tant attendue .La clef de voûte de ce grand projet était le régime politique de la nouvelle Tunisie.

Pouvait on  reconduirelavieille Monarchie husseinite ,à l’état végétatif depuis l’établissement du Protectorat en 1881  ou   proclamer la République  populaire et sociale en prenant exemple sur la Turquie Kémaliste et  les nouvelles républiques d’Egypte ,de Syrie ou du Liban.

Le 25 juillet 1957 ,après un discours décisif du Président du gouvernement ,à la majorité des voix , la Constituante  abolit la monarchie , institue la nouvelle République  et désigne Habib Bourguiba  comme Président  jusqu’aux élections de 1959.

Notre spectacle 2017 :JOUMHOURIA !

Le film de cette période majeure et contrastée , les divers personnages de ce moment, du dernier monarque Lamine Bey  à Bourguiba et ses compagnons ,constituent la trame documentaire de notre nouveau spectacle Joumhouria .

La   dramaturgie à partir des textes  et des documents historiques ,audiovisuels, la  scénographie  de Joumhouria  , entre les armoiries ,les costumes et les musiques   recréent l’atmosphère de cette époque  qu’il importe  de revisiteret revivre pour en apprécier la richesse ,les tensions et les voies nouvelles ouvertes pour  notre Tunisie .

Funérailles de Moncef Bey…

Un tambour résonne seul ,son batteur  en blanc ,ému aux larmes ouvre le spectacle par la marche populaire imposante et digne qui accompagne  en ce jour de septembre 1948, la dépouille du souverain bien aimé,  Sidi Moncef Bey, décédé en France après cinq années d’exil et d’attente fébrile. Dans les images de cette marche , un homme en costume de lin blanc et chéchia rouge ,dirige le mouvement avec abnégation ,c’est le leader syndical FarhatHached  dont c’est l’acte de naissance de nouvel héros national.

Moncef Bey voulait reposer auprès du protecteur de Tunis, Sidi BelhassenChadli ,sur la colline de Jellaz, au milieu de son peuple ,loin des fastes de Tourbet El Bey  où reposent ses ancêtres ,les beys husseinites.

Ces funérailles qui annonçaient la République future préfiguraient la puissante expression des masses populaires venues acclamer le retour de Bourguiba ,ce premier Juin 1955.

Du congrès de Sfax en novembre 1955, aux premières élections libres du 25 Mars  1956 qui consacrent la majorité Néo Destour -UGTT à l’Assemblée constituante

qui vote la confiance au premier gouvernement de l’élite nationale,la nouvelle Tunisie entame la grande réforme de ses institutions .

La nouvelle  Armée , la  justice  réunifiée ,le statut de la femme,   la nouvelle école populaire, la santé publique ,la diplomatie engagée et la prise en main de l’économie et des finances annonçaient  l’inéluctable changement du régime politique ,la fin de la monarchie et la naissance de la  nouvelle république de Carthage .

Fidèle à elle même, la Tunisie opéra ce changement pacifiquement, sans violence, commit certes quelques erreurs  humaines  mais sans jamais admettre les outrances orientales.

Après quelques mois de résidence surveillée ,le dernier Bey Sidi Lamine , rejoignit librement  sa famille au centre de la capitale jusqu’à sa disparition .

La nouvelle République tunisienne  entamait sa grande œuvre populaire  malgré  mille entraves et  obstacles .

Raja Farhat

 

Séquences principales

 

I-Funerailles de MONCEF BEY septembre 1948

Au jellaz ,proche de Sidi Belhassen et refus de Tourbel El Bey

Diaporama des funerailles conduites par FarhatHached

Récit de Jean Mons

Eloge de Fadhel Ben achour

Tambours

En fait funerailles de la dynastie ;        

 

II- Lamine Bey ,recupere  par Hached et Cheniq

Retour de Bourguiba en septembre 1949 et tournée triomphale

Tour du monde avec Hached

Gouvernement Cheniq  etnegociationsavortees

 

III - Peyroutan et Garbey :La confrontation

Bourguiba à la Galite.Hached et Chaker assassinés

Cheniq a Kebili ;Baccouche grand Vizir 

IV - l’autre Roi  résistant:MOHAMED V a Madagascar

Ben Arfa et Glaouidans l’indignité.

 

V-La Liberté arrachée , Mendes 31 Juilletr 54 ,Negociations

De l’autonomie interne,Retour du 1er Juin 1955.

VI-Congres  de  Sfax – Union NeoDestour UGTT Programme de gouvernement

 

VII-Election constituante- Front national à 100%-Bourguiba

PresidentAssemblee puis Grand Vizir –

Hymne Beylical et Lamine ouvre la seance .

L’agenda Des grandes réformes de 19565 :Justice, Armee, Police, Habous , FEMME , Education , Sante

Les pouvoirs du Bey reduits.

 

VIII-Le discours de Bourguiba  du 25 Juillet 1957

Histoire des Beys et comparaison avec

La Monarchie Britannique exemplaire  apres Cromwell…

Enlèvement des armoiries beylicales 

Vive la Republique du peuple !